Que peuvent les images devant une honte sans nom ? 

(English follows) En Syrie, il y a sept ans : face à un soulèvement populaire, la répression la plus brutale. Et depuis, les déchirements de la guerre. Il n’y a plus de mots pouvant qualifier les souffrances du peuple massacré et des millions en exil. Que peuvent les images devant cette honte sans nom ?

Des femmes et des hommes syrien.nes prennent la caméra pour montrer ce qu’il en est de la douleur, de la souffrance et de la mémoire, dans un geste de défi et de résistance. Des images qui sont toujours à refaire — l’enfant devenu muet, les femmes indestructibles et les hommes capables de tous les compromis. Ces images vous offrent une réflexion sur la fin des temps — la Syrie vous regarde plus que jamais.

Par la voix de quelques Syriens et Syriennes, ces films vous parlent de 5 millions de personnes en exil et des 6 autres millions déplacés à l’intérieur du pays. Certains exilés rentrent au pays pour partager le sort de leurs frères et sœurs, d’autres partent définitivement. Les Palestinien.nes de Yarmouk n’ont pas à choisir entre mourir sur place ou s’enfuir à nouveau. Rien n’est décidé librement, tout est le fait de circonstances implacables dans cette guerre infinie.

Le collectif Regards syriens vous présente la 3eme édition de la série de projections autour du cinéma syrien contemporain La Syrie vous regarde à la Cinémathèque québécoise du 2 au 4 Mai 2018. Ce programme est présenté en collaboration avec la Cinémathèque québécoise ; l’École de cinéma Mel-Hoppenheim de l’Université Concordia ; le département de l’histoire de l’art et cinéma et Études arabes,Université de Montréal; Tadamon ! Montréal ; À l’espace Syrie

Syria has seen upheaval and conflict over more than seven years: popular revolutionary uprising, civil war in different forms, outright military confrontation. In the midst of this, there has been injury, death, destruction and displacement of the Syrian people. There has also been defiance and resistance to oppression. Words fail in the face of such suffering and such determination to resist. And what of images? What can images say and reveal to us?

With cameras in hand, women and men in Syria have sought to show the painful present. They also show us what has been forgotten and what must be remembered. These images are always in flux—the child who has become mute, women indestructible in a context of destruction and men compelled to compromise. These are images of a time of extremes and finalities. More than ever, Syria sees us as we see Syria.

These films give voice to Syrians. Some in exile unable to return, some returning despite the risks, some, like the Palestinian residents of Yarmouk camp and neighbourhood, facing the prospect of another exile or the certainty of uncertainty where they are. For all, there is the force of circumstances and few free choices.

Regards Syriens collective presents the 3rd edition of the contemporary Syrian cinema screening series Syria Sees You at Cinémathèque québécoise, from May 2 to 4, 2018. This program is presented in collaboration with la Cinémathèque québécoise; Concordia University Mel Hoppenheim School of Cinema; Department of Art History and Cinema, and Arab Studies, Université de Montréal; Tadamon! Montréal; À l’espace Syrie.

Advertisements